Belle visite en mer

Un autre saut en mer

Dimanche, nous sommes repartis en mer, dame nature a été plus clémente aujourd’hui. Elle n’a pas fait de changement de dernière minute. Donc, la météo était favorable et elle n’a pas été différente des prévisions.

Levé du corps à 4h00, réveille du cerveau à 4h10 et départ à 4h30 am, car nous avons une longue journée de 80 milles nautiques à faire devant nous. Quand nous avons de très longue journée, nous préférons partir avant le levé du soleil, plustôt que d’arriver le soir et essayer de trouver un endroit sécuritaire à la noirceur pour le mouillage (mouiller l’ancre). Donc, c’est à la noirceur que nous quittons Southport. Bouée rouge, bouée verte, bouée rouge et verte, nous les avons suivi avec une très bonne attention. C’est moi qui est assise en avant du bateau avec une puissante lampe pour vérifier et aviser notre capitaine par téléphone (nous utilisons un téléphone sans fils avec un headset pour communiquer entre nous au besoin) des dangers qu’ils n’auraient pas réussi à voir à la noirceur.

Le jour se lève et nous utilisons le moteur et le génois pour avancer, car il n’y a pas asser de vent pour soutenir la vitesse que nous devons faire pour nous rendre avant la noirceur. Nous nous dirigeons vers Georgetown.

Vers 9h30, je voie un petit bout noir sortir de l’eau. Je ne suis pas certaine, je pense même que c’est peut-être un débris. Mais voilà que je vois tout ce qui est attacher au bout noir sortir de l’eau. C’est un dauphin ou un marsouin? La nouvelle se répend vite abord, car le capitaine qui est à l’intérieur pour déjeuner à vu notre visiteur en même temps que moi par le hublot de la cuisine.

Contrairement à l’autre jour, cette fois-ci, nous avons droit à une belle représentation théâtrale d’environ 15 à 20 minutes. C’est merveilleux de les voir! Les marsoins s’amusent à s’approcher très proche des coques avant du catamaran, de les dépasser, puis de bondir hors de l’eau quand la vague nous dépasses. Les petits et les grands a bords sont émerveillés de les voir jouer ainsi en avant du catamaran. Ils sont toute une bande à ce chamailler la place, difficile de savoir combien il y en a, mais je croie qu’ils sont environs une vintaine d’individus. Certains sont tous picottés, d’autres ont différents tons de gris. Tous ont un dessins différent sur leur peau.  Ça commence bien la journée!

Nous continuons notre chemin, par vent arrière avec un rouli doux et régulier. Aujourd’hui, Morgane ne le tolère pas bien. Rien à y faire, elle ne garde rien. Elle est assise dans le cockpit à l’extérieur pour regarder l’horizon. Si les dauphins reviennent, elle sera la première à les voir.

Arrive 11h00 et je vois un dauphin sortir complètement de l’eau (de la tête à la queue). J’annonce avec coeur la bonne nouvelle. Toute l’équipage se rend dehors. Ils se sont installé à l’avant du bateau, pendant que je suis à la barre (conduit le bateau) sur un côté en arrière. Cette fois, ce sont des dauphins de grande taille tout gris. Ils sont beaucoup plus gros que ceux de ce matin et tout gris. Ce n’est pas le même groupe. Il y en a environ une dixaine. Wow! Deux visites en une journée, nous sommes gâtés. Ils font le même manège que les plus petits. Danny me dit qu’il pense qu’ils viennent se gratter le dos sur nos coques.

Nous avons eux le droit à un rappel! Nous avons eu le droit à une autre visite plus tard dans l’après-midi de petits dauphins (marsoins). Donc, 3 visites de dauphins aujourd’hui.

La navigation va toujours bien et nous arrivons pas trop tard à l’embouchure de la baie de Georgetown vers 3h30. Il y a un fort courrant et nous appercevons occasionnellement quelques dauphins dans l’entrée, mais ils sont probablement en train de chasser leurs souper, car ils reste à l’écart. Donc, content d’être arriver de bonne heure à la clarté, car nous entrons dans le canal et il y a plein de remous. Nous avançons lentement, car il y a beaucoup de courant et de grosses vagues, mais tout va bien. Quarante cinq minutes après, nous sommes rendu dans la rivière et nous allons choisir l’endroit de notre site de mouillage.

Papa et Jessy partent faire une mini excursion sur la plage. Jessy le demande depuis quelques jour à chaque fois qu’il voie une plage. Jessy cherche éperdument une vrai dent de requin. Au retour, pas de dent de requin. Ce sera peut-être pour une prochaine fois. Pas facile de trouver un petit objet dans le sable. Parconte, ils ont fait des découvertes : des cactus sauvages, un palmier et un bamboo.

De retour au bateau, leur souper les attends. Il y a des nouilles “strogonuff” et du pain crouté fait maison tout chaud. Hummm, Quel régal!

Un petit vidéo de l’école sur le bateau a été ajouté dans la section “L’école“. Qui a dit que ça peux pas être le fun l’école!!!

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *